Sport17.fr > Actualités nautisme > Pierre-Jean Gallo: ''Une grande frustration''
 
 

SAP 5O5 World Championship

Pierre-Jean Gallo: ''Une grande frustration''

0 commentaire
 

Samedi 28 Juillet 2012

Pierre-Jean Gallo: ''Une grande frustration''
 
Pierre-Jean Gallo: ''Une grande frustration''

Le co-équipier de Philippe Boite revient sur ses championnats du monde de 505, où ils terminent finalement 25ème.

Comment se sont passés ces championnats du monde pour vous ?
Très très difficilement. Une vraie misère!! On a vraiment manqué de réussite. C'est une grande frustration pour nous dans la mesure où l'on sait que l'on avait le potentiel pour faire mieux.

En effet, contrairement aux ambitions que vous aviez affichées, vous n'êtes pas parvenus à accrocher le top 10. Que s'est-il passé?
Il y avait énormément de bateaux d'inscrits. Or, le parcours n'était pas très grand, donc il est devenu vraiment difficile à naviguer. On n'avait peu de place chacun. En fait, il fallait réussir son départ, sinon la course était raté. Un mauvais départ était réellement irrattrapable vu le nombre d'engagés sur l'eau. D'ailleurs, le classement général correspond parfaitement à cela. Et nous, nous n'avons pas été bons, ou pas suffisamment, à ce niveau-là, d'où notre 25e place. On a raté 4 manches sur 8, et on a été disqualifiés sur la dernière. On est passé à côté de la compétition en quelque sorte.

Le trop grand nombre d'inscrits aurait "faussé" le classement pour ces championnats du monde...
Oui et non. Il ne faut pas chercher de fausses excuses non plus. C'est vrai qu'on peut constater de grosses irrégularités dans le classement final. Quelques très bons équipages étrangers notamment sont à des places très inhabituelles pour eux. Cependant, le nombre d'inscrit et la problématique qu'il a engendrée a été la même pour tous. Cela n'a pas spécialement privilégié ou handicapé des équipages. Il fallait gérer sa course en fonction de cela. Certains l'ont très bien fait, d'autres moins. Au final, le classement ne doit en aucun cas être remis en cause. Le premier, c'est celui qui a gagné et c'est le meilleur. Pas de discution possible sur ce plan-là!

D'un point de vue plus personnel, que retiendrez-vous de ces championnats du monde, mise à part la déception?
Comme prévu, ça a été une grande fête, même si nous avons été sportivement quelque peu dépassés. Il faut aussi noter de très bons résultats français donc c'est une très grande satisfaction pour la flotte française. Un équipage a remporté une manche, un autre a fini plusieurs fois sur le podium... Et si nous avons fini "seulement" 25e, le premier équipage français termine 12e, et un autre 18e.

nautisme - La Rochelle - Pierre-Jean Gallo: ''Une grande frustration''

Pauline MAINGAUD
 
Ajouter un commentaire